Du stock pour chaque entreprise


Avec la deuxième vague de Coronavirus s'instaurant en France, le gouvernement français a recommandé en Juillet à toutes les entreprises de se « Constituer un stock préventif de masques Covid 19 afin de pouvoir faire face à une résurgence de l'épidémie et de limiter les risques d'arrêt d'activité »

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton pour modifier ce texte. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

4 heures

La durée d'utilisation ne doit pas dépasser 4 heures (à condition qu'il soit bien porté et qu'il ne devienne pas trop humide).


Norme EN 14683

Ce dispositif médical doit être valide et conforme à la norme EN 14683. Il doit stopper à minima 95 % des minuscules particules de 3 microns et plus. Ainsi, il évite la projection vers les collaborateurs des gouttelettes émises par celui qui porte le masque et protège également celui qui le porte contre les projections de gouttelettes émises par une personne en vis-à-vis


Qualité

Un masque de protection doit disposer de normes strictes pour être adapté et efficace. La qualité nécessaire impacte le tarif final.

Information Presse


Plus précisément, «le gouvernement recommande d’évaluer le stock en prenant en compte les situations dans lesquelles le respect de la distanciation physique d’un mètre entre deux personnes ne peut être garanti», selon le texte qui ajoute que «l’employeur peut également décider de généraliser le port collectif du masque au sein de l’entreprise».

La situation en matière d’approvisionnement s’étant améliorée, “il vous faut donc veiller collectivement à disposer, dans la durée, des équipements nécessaires à la protection des salariés pour assurer la continuité de votre activité”, d’après cette note adressée aux employeurs que l’AFP a pu consulter.

Dans une note diffusée ce lundi aux employeurs, l’exécutif recommande aux entreprises de prévoir dix semaines de stocks de masques pour « pouvoir faire face à une résurgence potentielle de l’épidémie.
Début juillet, le ministre de la Santé Olivier Véran avait souligné la nécessité de décentraliser les stocks de masques en France.

L'express

Communiqués


CORONAVIRUS - Le gouvernement recommande aux entreprises de se constituer un stock préventif de masques de protection de 10 semaines pour pouvoir faire face à une résurgence potentielle de l’épidémie”, selon une note diffusée ce lundi 27 juillet.

Dans un contexte de reprise du virus, la recommandation officielle de l'Etat pour permettre aux entreprises de continuer leurs activités et dans le cas où une généralisation constante du port du masque serait envisagée, est d'obtenir des stocks immédiatement disponibles de protections Covid.

Simulateur de besoin de masque

:
:

LES DIFFERENTS TYPES DE MASQUES

 

Le masque à usage médical

Souvent appelé masque chirurgical, c’est un dispositif médical répondant à la norme NF EN 14683. Il a une capacité filtrante comprise 95 à 98 % des particules de 3 μm selon son type. Il est à usage unique. Il représente une des mesures de prévention pour limiter la diffusion du COVID-19. Cependant son usage de manière isolée est insuffisant pour assurer un niveau de protection satisfaisant et les autres mesures barrières doivent aussi être adoptées.
Le port d’un même masque chirurgical ne doit pas dépasser 4 heures. Son utilisation doit être assortie du respect des recommandations de bonne gestion afin d’en garantir l’efficacité.
Toutes les recommandations nationales et de l’OMS convergent pour dire qu’il devrait être réservé aux professionnels de la santé.

3.2. L’appareil de protection respiratoire filtrant FFP2

L’appareil de protection respiratoire FFP2 répond à la norme NF EN 149. Il a une capacité filtrante de 94% des particules de 0,6 μm. Il est indiqué hors COVID en protection complémentaire « Air » pour les professionnels de santé prenant en charge des patients atteints de tuberculose, rougeole, varicelle.
Dans le COVID-19 il est réservé aux professionnels de santé réalisant des gestes médicaux invasifs ou des manœuvres au niveau de la sphère respiratoire d’un patient atteint ou suspect de l’être. Le port d’un même appareil FFP2 ne doit pas dépasser 8 heures. Le respect des recommandations d’utilisation est un gage de son efficacité.

3.3. Les masques grand public

Deux nouvelles catégories de masques réservés à un usage non sanitaire, dits alternatifs ou grand public, ont été créées dans le contexte de l’épidémie COVID-19 et dans le prolongement des avis portés par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Ils répondent à des spécifications techniques et à des
06/05/2020
2
Coronavirus (COVID-19)
prescriptions d’usage. Les masques des deux catégories doivent avoir un niveau de respirabilité permettant leur port pendant un temps de 4 heures. Ces masques sont soit à usage unique soit réutilisables avec des conditions de lavage (méthode et nombre de cycles) conformes aux instructions du fabricant.
 Catégorie 1 : masque destiné à l’usage des professionnels en contact avec le public. L’efficacité de filtration des particules de 3μm est supérieure à 90%
Catégorie 2 : masque à visée collective pour protéger l’ensemble d’un groupe portant ces masques. L’efficacité de filtration des particules de 3μm est supérieure à 70%
Les masques grand public destinés à l’usage des professionnels en contact avec le public, en dehors du domaine médical, pourraient également apporter une protection individuelle à des populations spécifiques, notamment certaines populations vulnérables.